Essuie-glaces (1916)

essuie-glace-141

Les premiers essuie-glaces mécanique apparurent aux États-Unis en 1916. En 1921, l’anglais W.M. Folberth inventait et fabriquait les premiers essuie-glaces automatiques. Ils étaient actionnés par un système à air à double effet alimenté par la dépression venant du moteur. Les premiers essuie-glaces électriques furent fabriqués aux États-Unis par Berkshire.

Un inventeur fait fortune 10 ans après s’être fait voler son idée.

En 1962, l’américain Robert Kearns inventaient l’essuie-glace à balayage intermittent. Il avait monté ce dispositif sur sa propre voiture et l’avait montré à Ford, qui semble-t-il, s’était approprié l’idée sans en parler à l’inventeur ni, bien sûr, payer de royalties. Quoi qu’il en soit, aux termes de douze années de procédure, R. Kearns a gagné son procès et reçu l’équivalent de 51 millions de francs de dédommagement. Fort de ce succès, l’inventeur a décidé d’attaquer les autres constructeurs, utilisateurs arbitraires de son invention. C’est ainsi que Chrysler a été condamné en mars 1995 à lui payer un peu plus de quarante millions de francs.

Essuie-glaces automatique (1983)

En 1983, le constructeur japonais Nissan adaptait sur tous ses véhicules le premier essuie-glaces qui ajuste automatiquement sa vitesse à l’intensité de la pluie.

Add Comment

Translate »