Néoplume (1995)

neoplume_prema

Imaginez un prématuré dans un pyjama trop grand… Il se sent complètement perdu. Impossible pour lui de ressortir ses mains ou ses pieds une fois repliés et en plus il a froid…
La médecine périnatale concentre aujourd’hui ses efforts sur les conditions de vie des enfants mis au monde grâce aux progrès de la science. On s’interroge désormais sur la douleur, non seulement physique mais également morale et psychologique, que sont parfois amenés à endurer ces bébés.
Jusqu’à présent, la représentation classique de l’enfant prématuré était celle d’un bébé vêtu d’une couche et d’un bonnet dans un incubateur. Aujourd’hui, les services de néonatologie français découvrent l’utilité de vêtir les enfants même lorsqu’ils sont encore en couveuse. C’est en 1995 à la demande d’une praticienne de l’hôpital pour enfants du CHU Pellegrin à Bordeaux que Régine PIERROT a élaboré les premiers vêtements spécialement conçus pour les nouveaux-nés de très petit poids. Néoplume est une gamme complète d’habits destinés aux prémas à partir de 1 kg jusqu’à 3 kg.

prema

Le vêtement de taille adaptée permet au bébé de prendre conscience de ses contour, cela le rassure. Le plaisir de se sentir bouger se révèle ainsi peu à peu à l’enfant. Cette forme de distraction est très favorable à son éveil et son développement durant ses longs moments passés en couveuse…
Selon une enquête de l’INSERM, les naissances de très petit poids ont tendance à augmenter: 6% en 2001 pour les prématurés qui représentent 40 000 naissances par an. Résultat, de plus en plus d’hôpitaux utilisent les vêtements Néoplume pour l’épanouissement des prémas.

Add Comment

Translate »