Ancre (IIIème millénaire)

anchor1

Les premières ancres, utilisées par les marins chinois et égyptien aux 3ème millénaire puis adoptées par Grecs et les Romains, étaient des pierres ou bien des sacs de sable ou de cailloux, retenus par une chaîne ou une corde et simplement jetés par-dessus bord. Pline, Strabon, ainsi que d’autres auteurs anciens, attribunt à plusieurs peuples de marins l’invention de l’ancre métallique. Sa première ébauche est le grappin à une seule patte connu vers 600 avant J.C.
Un progrès important est intervenu , au 18e siècle, avec l’adoption de fers de meilleure qualité. Aux alentours de 1770 , les ancres à jas de fer détronèrent complètement les ancres à jas de bois. En 1821, l’anglais Hawkins mit au point l’ancre d’écubier à pattes, modifiée entre 1872 et 1887 par les anglais C. et A. Martin, S. Baxter et W.Q.Byers. En 1933, l’anglais G.I. Taylor fit breveter une ancre dont le pouvoir accrochant était deux fois plus grand que celui de l’ancre classique : l’ancre-charrue.

Translate »