Concorde (1969-2003)

concorde_3

Le 2 mars 1969, l’avion supersonique concorde effectuait son premier vol. Il faudra patienter jusqu’au 21 janvier 1976, sept ans plus tard avant le premier vol commercial, aux couleurs d’Air France, reliant Paris à Rio de Janeiro. Ce même jour, un concorde de la British-Airways inaugurait la liaison de Londres – Bahreïn.
L’acte de naissance de l’avion franco – britannique (Aérospatiale et British Aircraft Corp. pour l’avion lui même, Snecma et Rolls-Royce pour l’ensemble propulsif) avait été signé le 29 novembre 1962.

Concorde

Cet avion commercial – premier avion civil supersonique – est l’avion de ligne le plus rapide du monde. D’une envergure de 25,56 m et d’une longueur de 62,17 m, il peut transporter de 100 à 139 passagers et faire décoller un poids total de 185.000 kg. Son rayon d’action maximale est de 6.200 km. Il fait Paris-New York en 3h 30 mn, en volant à 18.000 m d’altitude.

concorde-nez

Le 25/07/2000, le Concorde F-BTSC s’écrase juste après le décollage dans le jardin d’un hôtel de Gonesse en région parisienne. Ce premier incident mortel sur Concorde sera sans doute le déclencheur de la fin du supersonique civil. Trois ans plus tard, Air France et British Airways annoncent l’arrêt définitif de l’exploitation de Concorde. Le 24 octobre 2003, les trois derniers appareils de la compagnie britannique rentrent à Londres cinq mois après l’arrêt en mai 2003 de ceux de la compagnie française. Passer le mur du son à bord d’un avion commercial devient maintenant un rêve… La légende Concorde fait désormais la gloire des musées.

Translate »