Ecran souple en fibres optiques ( 2002)

ecran_dispositif

France Télécom R&D est à l’origine d’un prototype d’écran souple en fibres optiques tissées capable de télécharger et d’afficher directement sur un vêtement des visuels statiques ou animés (logos, textes, motifs, images scannées…). Inédite, cette réalisation ouvre de nouvelles perspectives pour les vêtements intelligents et communicants, mais peut s’appliquer également à d’autres espaces et d’autres supports. L’alliance des propriétés intrinsèques du tissage et de l’optique résout naturellement les inconvénients de rigidité, de volume et de poids des écrans vidéo actuels parfois portés et anticipe l’intégration future des écrans textiles de haute-définition dans les objets de la vie quotidienne (sacs, écharpe, habits, mobilier…).
Grâce à cette innovation, le vêtement fonctionne comme une interface de communication graphique à part entière, diffusant de l’information visuelle en temps réel, et offrant l’accès à l’ensemble des services d’un opérateur télécoms (Internet, vidéo, e-commerce, mobiles de troisième génération…).
Parmi les secteurs directement concernés, figurent notamment la sécurité publique (pompiers luttant contre des incendies de masse), la publicité, l’industrie automobile, la décoration d’intérieur (applications pour les meubles, les murs), la mode (développement des tissus à fibres optiques), les loisirs (signalisation personnalisée d’un roller la nuit,) …

L’écran s’apparente à un simple tissu sur lequel l’usager télécharge via Internet et à partir d’un terminal fixe (ordinateur de bureau…) ou mobile (assistant personnel, PC portable…) toutes sortes de visuels. Le développement du prototype inclut plusieurs logiciels avec lesquels chacun peut créer et mettre en ligne sur un serveur dédié ses propres illustrations, séquences de dessins ou de textes.
Une télécommande souple, dissimulée dans un revers, déclenche l’affichage des visuels stockés en mémoire sur le vêtement ou permet d’en sélectionner de nouveaux disponibles sur un serveur accessible par Internet. Elle gère également certains effets comme leur défilement, la modification de leur intensité ou de leur scintillement, leur interaction avec des sons et des gestes.

ecran_design

La technologie d’affichage résulte du tissage de fils textiles classique mélangés à des fibres optiques. Elle se compose de 64 pixels, éclairés par autant de diodes lumineuses que commande un dispositif électronique spécifique embarqué. Cette innovation majeure s’appuie sur le procédé d’abrasion d’une partie des fibres optiques (micro-perforation atteignant leur cœur), de manière à laisser la lumière diffuser sélectivement aux endroits souhaités (procédé breveté par la société Audio-Images 1). Dans la partie non traitée des fibres, la lumière se propage sans qu’elle soit visible de la surface. Des batteries complètent le dispositif et assurent l’autonomie nécessaire à ce premier écran pixellisé sur support textile intégrant des fibres optiques.
60 % de la population des pays développés est susceptible de posséder en 2010 un vêtement communicant. Ainsi, après avoir déjà intégré les technologies vocales dans les vêtements, les chercheurs de France Télécom franchissent une nouvelle étape en les dotant d’une composante visuelle. Cette dimension essentielle autorise une connexion « mains libres » permanente et enrichit considérablement les services à venir.
Demain, l’arrivée de la 3 génération de téléphonie et des écrans textiles de haute-définition permettra de lire en mobilité sur l’écran des messages texte en protocole IP ou de visionner un film pré-sélectionné, de modifier à loisir les couleurs de ses vêtements, de surfer sur ses sites musicaux préférés, etc…

Add Comment

Translate »