Toupie Beyblade (2000)

beyblade

La traditionnelle toupie va prendre un sacré coup de vieux… Nos petits chérubins ne jurent plus que par les Beyblade et leur « hypervitesse ». Des dizaines de millions de ces petites toupies colorées, que les enfants propulsent par un lanceur à crémaillère ont déjà été vendues dans le monde depuis leur lancement au Japon en 2000 par le fabricant de jouets Takara. Le phénomène est une manne pour le géant américain du jouet Hasbro, qui a acheté les droits d’exploitation des Beyblade pour les Etats-Unis et l’Europe.

La toupie intéresse par son côté évolutif. Les enfants les démontent, ajoutent divers accessoires qui les rendent plus fortes dans leur combat. Tout est question de stratégie. Ils crient « 1, 2, 3, hypervitesse ! » dans un cérémonial japonisant et d’un grand geste, éjectent leur toupie dans une « arène » : la toupie éjectée a perdu.

Malgré son prix élevé (dix à douze euros la toupie), cette folie est prête pour durer: en 2003, les fans japonais possédaient en moyenne une vingtaine de toupies Beyblade contre deux ou trois en France, selon Hasbro.

Translate »