Dérive (XVe siècle)

derive_hydroptere

À la fin du XVe siècle, les hollandais équipèrent leurs bateaux de dérives latérales, deux surfaces de bois profilées que l’on remontait au virement de bord. Quelques centaines d’années auparavant, les Incas équipaient leurs radeaux de guaras, petites dérives qui s’enfonçaient verticalement entre deux trons de balsa. Ayant pris connaissance du système inca, un officier britannique, le lieutenant Schank, construisit en 1774, à Boston, un canot doté d’une dérive verticale qui faisait toute la longeur de la quille. En 1811, trois américains, les frères Joshua, Henry et Jacob Swain, déposèrent un brevet pour une dérive pivotante non lestée, qui connut immédiatement un succès important aux États-Unis. C’est un anglais, Uffa Fox, qui popularisa le dériveur planant, capable de vitesses remarquables. En 1928, son Avenger gagna 52 régates sur 57. Depuis, les formes des coques des dériveurs ont peu évolué.

Add Comment

Translate »