Slugbot: le robot chasseur de limaces (2001)

slugbot

Les jardiniers vont enfin pouvoir respirer. L´équipe britannique du docteur Ian Kelly de l´Université de Bristol a mis au point le premier robot capable de dévorer une centaine de limaces à l’heure. Sachant qu’en Angleterre les fermiers dépensent chaque année, plus de 200 millions de francs pour lutter contre ces animaux gluants, la trouvaille a forcément ses partisans.
Le « SlugBot » (contraction de  » slug « , qui signifie limace en anglais et de robot) entre en action la nuit lorsque les limaces sont les plus actives et utilise leurs cadavres pour générer l’électricité dont il a besoin.

slugbot1

« Les limaces ont été choisies parce qu’elles sont une plaie notoire pour les fermiers. Elle existent en nombre relativement important, n’ont pas de squelette et sont assez grosses », a déclaré Ian Kelly, le « père » de SlugBot.
La machine dévoreuse de gastéropodes, haute d’environ 60 centimètres, repère les limaces grâce à leurs ondes infra-rouges, différentes de celles des vers de terre et des escargots.
Elle utilise ensuite un long bras articulé en fibre de carbone, au bout duquel se trouve une petite caméra, juchée sur un socle motorisé. Avec sa main à trois doigts, le robot ramasse les limaces et les entreposent dans un réservoir.
Après une éprouvante nuit de chasse à la limace, le robot rentre à la maison et décharge ses victimes dans un récipient à fermentation. Pendant que SlugBot se recharge, la putréfaction des limaces produit l’électricité qui le fait fonctionner.

Add Comment

Translate »