Raquette de tennis en nanotubes de carbone

raquette_nanotubes_carbone

Jouer plus vite et plus fort grâce à une raquette de tennis révolutionnaire en nanotubes de carbone. Des scientifiques australiens ont mis au point une nouvelle technique permettant de produire de manière industrielle ces raquettes de demain. Ces tubes microscopiques d’un diamètre de l’ordre du nanomètre (1 nm = 1 milliardième de mètre), formé d’une ou de plusieurs feuilles de carbone arrangées en cylindres concentriques, sont dix fois plus résistants que les raquettes en fibre de carbone.
« Les nanotubes de carbone sont déjà utilisés en petite quantité pour renforcer certaines raquettes en fibres de carbone, mais une raquette entièrement composée de nanotubes de carbone apporterait des avantages significatifs en termes de rigidité et de puissance », affirme Ying Chen chercheur à l’Université nationale australienne (ANU).
« Demandez à Lleyton Hewitt ou Andre Agassi s’ils n’aimeraient pas disposer d’une raquette dix fois plus puissante sans être plus lourde que les raquettes déjà existantes en fibres de carbone. Je suis prêt à parier qu’ils diraient oui », a ajouté Ying Chen.
Le procédé de fabrication de ces nouvelles raquettes (à base de poudre de graphite chauffé à une certaine température) permettrait de les produire à un coût plus économique, et donc plus abordable pour les clients, que les actuelles raquette en fibre de carbone, selon ce chercheur.

Translate »