Siège d’avion intelligent

boeing

Des sièges d’avion dotés de capteurs pourraient bientôt informer les équipages si un passager présente des signes de nervosité, constitue un danger potentiel ou s’il est resté immobile trop longtemps, risquant de développer des caillots sanguins. La société Qinetiq conçoit des sièges qui relaient à l’aide de capteurs à un ordinateur central des signaux permettant de caractériser le comportement d’un passager.
« Le système pourrait disposer d’un affichage accessible uniquement au personnel de cabine – peut-être dans la cuisine de bord – pour avertir si le comportement d’un passager sort de l’ordinaire », explique Chris Thorpe, designer chez Qinetiq. L’équipage peut alors évaluer l’attitude de la personne et décider si elle représente un risque. Le groupe précise que d’autres capteurs et d’autres techniques comme un contrôle de la température ou de l’humidité de la peau pourraient être utilisés. Les passagers de première classe seront les premiers à bénéficier de tels sièges. Peut être d’ici 2004, 2005.

Translate »