Crayon (XVIe siècle)

crayon-bicQ6453

En 1564, la découverte de graphite dans le Cumberland (G.B.) a permis l’invention des crayons de plombagine, introduits en France sous le règne de Louis XIII.
Au XVIIIe siècle, les mines de graphite du Cumberland étaient devenues un monopole royal dont l’exploitation était très réglementée, le graphite servant également pour la fonderie (fonte des canons). Chaque ouvrier était fouillé à la sortie et le vol était passible de la peine de mort par pendaison.
L’interruption des relations économiques entre la France et l’Angleterre, en 1792, conduisit l’ingénieur français Nicolas Conté à concevoir la mine de crayon moderne en mélangeant le graphite avec de l’argile. La société Conté produit aujourd’hui quelque 750 000 crayons de bois par jour.

Translate »