Hérédité (1865)

heredity_sex_cells

En 1865, le moine botaniste tchèque Johann Mendel (père Gregor, en religion) démontra, en croisant des petits pois et en étudiant le résultat de ces hybridations, que les caractères héréditaires sont transmis par l’intermédiaire d’éléments distincts que l’on appelle aujourd’hui des gènes. De ses observations, il tira des lois qui portent son nom et qui, en faisant apparaître la ségrégation des caractères, prouvent que les facteurs héréditaires se comportent d’une manière indépendante.

Translate »