Norsorex AP (1975-1987) lutte contre les marées noires…

oil-slick

En 1975, les chercheurs Claude Stein et André Marbach, du groupe industriel français CdF Chimie, élaborèrent un matériau, destiné d’abord à fabriquer un polymère spécial amortissant les vibrations et les chocs. Il se révéla, en fait, un excellent absorbant des produits pétroliers (une véritable « « éponge contre les marées noires »).
C’est d’abord au Japon et aux Etats-Unis que l’éponge de CdF Chimie va trouver de nombreux débouchés (pollution par les hydrocarbures ou par le pyralène). Il est revenu en France en 1987, sous le nom de Norsorex AP. On l’utilise actuellement pour lutter contre le pyralène, un produit non biodégradable, employé comme isolant électrique dans les transformateurs, qui s’infiltre dans le sol et pollue les nappes phréatiques.

Inipol (1989)

L’Inipol EAP 22, mis au point par les équipes d’Elf Aquitaine, accélère les processus naturels de dégradation des hydrocarbures en mer. Ce produit a l’originalité de permettre le développement des micro-organismes, existant naturellement dans le milieu marin, capables de dégrader les hydrocarbures sans perturbation sur l’environnement. L’Inipol EAP 22, sélectionné par l’Environnement Protection Agency (USA) et Exxon, a contribué à dépolluer les côtes de l’Alaska en 1989, après l’accident de l’Exxon Valdez.

Film protecteur (1997)

Elf Aquitaine a réalisé en 1997 des essais d’épandage par hélicoptère d’un nouveau film protecteur baptisé IP45. Ce produit liquide, protecteur, est pulvérisable sur les rochers et les plages avant l’arrivée d’une nappe de pétrole. Un simple lavage à l’eau froide, à pression normale, suffit au nettoyage des plages et à retirer ce « film » après le passage de la nappe d’hydrocarbure, en préservant faune et flore.

Translate »