Ecrepol : système de récupération de fioul en mer (2002)

ecrepol_chalut_maree_noire

La lutte contre les marées noires… Après le naufrage du pétrolier prestige au large des cotes espagnoles le 19 novembre 2002, les autorités françaises ont testé un nouveau système de récupération de nappe de fioul en mer. Il s’agit d' »Ecrepol », un chalut mis au point par la société Merclean, basée à Aubagne.
L’avantage du système consiste dans l’utilisation d’un appareillage tracté par deux chalutiers. Au bout des câbles, un cercle accueille un long filet aux mailles très fines conçu pour retenir les hydrocarbures et autres macrodéchets. Une fois le filet rempli, ce dernier est largué à l’aide d’une télécommande actionnée depuis le bateau.
« C’est ce point qui est intéressant car il évite de ramener à bord du chalutier un filet rempli de fioul qui rend rapidement tout déplacement impossible tant le pont devient glissant », explique Jean-Yves Le Dref, un représentant de Merclean. Chaque filet peut en théorie contenir cinq tonnes de fioul. Une fois largué, il est récupéré par un navire d’assistance.
« C’est intéressant comme procédé, mais un peu compliqué. On a du mettre un seau au bout du filet pour que ce dernier soit tiré par l’eau et rentre dans le cercle », commentait Hans Behoteguy, le patron de « l’Ile des Faisans », l’un des deux chalutiers engagés dans cet essai. Le capitaine rivé à la barre doit être en contact permanent par radio avec son homologue du « Soupite » pour pouvoir coordonner l’opération. « Ecrepol » s’est avéré être un système concluant même si des mises au point techniques sont encore nécessaires.

Plus d’infos :
Ecrepol : système de récupération du fioul en mer
Merclean
520 av de Jouques ZI les Paluds 13400 Aubagne
tel 04 42 18 02 18
télécopie : 04 42 18 02 20
info@geocean.fr

Translate »