HP2A : ciment révolutionnaire à base d’argile

hp2a-ciment-a-base-d-argile

Innover, recycler et respecter la planète avec un nouveau matériau de construction… Le béton de demain s’appelle HP2A. Alors que les besoins en infrastructures ne cessent d’augmenter, une PME française a inventé un ciment à base d’argile. La technologie brevetée HP2A pour « High Performances Alcaline Activation » retransforme l’argile en pierre, offrant une alternative écologique au ciment traditionnel. Le ciment HP2A est né de la rencontre entre David Hoffmann, un ingénieur spécialisé dans la chimie des liants minéraux et Julien Blanchard, directeur d’ARGILUS, acteur majeur du marché de l’écoconstruction. Ce nouveau ciment à base d’argile est un produit plus respectueux de l’environnement. Là où la fabrication d’une tonne de ciment classique génère 900kg de CO2, le HP2A permet de diviser par trois ces émissions. Le bilan carbone est allégé, car il n’y a pas d’étape de cuisson du calcaire comme avec la production d’un ciment classique.
Pour fabriquer du béton avec le HP2A, il suffit de mélanger ce ciment argileux avec de l’eau et n’importe quel sable contrairement au ciment calcaire qui a besoin d’être mélangé avec du sable dit noble, issu des plages, des rivières ou des carrières. Des pays comme l’Arabie Saoudite n’auront plus à importer ces sables marins. Ils n’auront plus qu’à puiser dans leur désert pour obtenir le béton nécessaire aux vastes constructions immobilières. Autre avantage du nouveau « ciment argileux », le HP2A est recyclable jusqu’à 40 ans après son utilisation. Quand on sait qu’il se coule pas moins de 100 tonnes de ciment à la seconde à travers le monde, le HP2A a de beaux jours devant lui. Total, Michelin et Airbus, soutiennent déjà la PME pour l’aider à développer son produit. Ce ciment écolo devrait arriver sur le marché en 2017.

Plus d’infos

Translate »