Nike Vaporfly : les baskets magiques de Nike pour courir le Marathon

Imaginez une paire de baskets pour courir plus vite le marathon… Les Nike Varporfly sont les chaussures de running qui font actuellement débat chez les athlètes. Ce modèle de la marque à la virgule ne cesse de battre des records et interroge. Le 12 octobre 2019, le Kenyan Eliud Kipchoge, recordman du monde du marathon, bouclait les 42,195 km en 1 h 59 min 40 sec, en descendant sous la barre symbolique des deux heures sur la distance reine du fond. Un chrono record réalisé à Vienne. Tout avait été mis en place pour permettre l’exploit sur cette course non-officielle, orchestrée par son équipementier Nike. Le champion bénéficiait de l’aspiration d’un groupe de lièvres qui se relayaient autour de lui; le terrain était plat…  Et devinez quoi, Eliud Kipchoge avait aux pieds ces fameuses baskets Vaporfly de Nike. Le secret de ce prototype : trois lames de carbone et quatre coussins d’air dans la semelle. En les portant, le sportif est immédiatement basculé vers l’avant du pied. Il y a comme un renvoi élastique lors de l’appui lié aux propriétés mécaniques de la basket. Comme avec des chaussures à pointes, en stockant et redistribuant l’énergie à chaque foulée,  cela pousse à courir vite tout de suite. C’est un véritable ressort expliquent certains athlètes, parlant d’un avantage injuste à ceux qui la portent. La Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a été saise, rapporte le journal britannique The Times. Ces baskets révolutionnaires courent elles trop vite ? Ce n’est pas la première fois que les innovations des sponsors sont au coeur des questions sur une possible concurrence déloyale. En février 2008, le nageur australien Eamon Sulliver avait explosé le record du monde du 100 mètres, vieux de huit ans avec une combinaison LZR Racer en polyuréthane de Speedo. L’équipement censé améliorer la flottaison et rendre la nage plus facile a été rapidement adopté par d’autres nageurs ce qui a permis de battre nombre de records du monde dans la foulée. Finalement en 2010, la Fédération internationale de natation décida d’interdire la LZR Racer. Avec les baskets Nike Vaporfly, même combat. Le produit fait fureur chez tous les coureurs qui ont soif de records. Au dernier marathon de New York, le Kenyan Geoffrey Kamworor s’est imposé le 3 novembre 2019 en signant un chrono de 2h08’13 » avec là encore aux pieds des Vaporfly, ces fameuses chaussures qui courent vite:-). Pour en revenir à notre marathonien Eliud Kipchoge qui voulait courir et écrire l’histoire comme le premier homme marchant sur la Lune en bouclant la distance reine en moins de deux heures, c’est donc chose faite. Mais l’avenir nous dira s’il a été comme d’autres champions, un peu aidé par des baskets magiques.

Plus d’infos

Translate »