Vpen : stylo numérique (2002)

vpen

Le clavier et la sourie ne ressortiront pas de sitôt de leur placard. La société israélienne OTM a mis au point le Vpen, un stylo numérique pour saisir le plus naturellement du monde des données à transmettre à l’ordinateur. C’est l’avènement d’une nouvelle ère informatique. Soutenue par quelques poids-lourds des hautes technologies dont l’équipementier télécoms américain Motorola, son homologue allemand Siemens, le géant du logiciel Microsoft et quelques entrepreneurs asiatiques, la start-up israélienne a développé une nouvelle gamme de stylos numériques qui permettent notamment à un téléphone portable ou un ordinateur de poche de collecter et de traiter plusieurs types de texte, de jouer, de faire des croquis voire même d’effectuer sur un écran des sélections et des clics comme avec une souris.
Les stylos numériques pourraient à l’avenir également remplacer les périphériques de saisie de données comme les pointeurs de type « trackball », les manettes de jeux vidéos, les caméras vidéo réagissant aux indications de l’oeil et même les outils de commande au pied qui remplacent parfois les souris. « Le stylo virtuel vous permettra de faire ce que vous faites avec une souris ou un clavier voire plus encore », déclare Gilad Lederer, cofondateur et directeur général d’OTM, établie à Tel Aviv.
Le Virtual Pen (stylo virtuel), ou « VPen » d’OTM doté d’un laser optique fonctionne sur plusieurs types de surfaces, depuis l’écran d’ordinateur jusqu’au simple papier, et même sur la peau. Il convertit automatiquement en code ASCII toute saisie manuscrite. Autrement dit, il transforme l’écriture manuelle en caractères lisibles par l’ordinateur. L’un de ses concurrents, le suédois Anoto, qui ne fonctionne qu’avec un papier « électronique » spécifiquement étudié pour reconnaître les mouvements du stylos, n’offre pas une telle liberté.
Cependant, un certain nombre d’obstacles subsistent avant d’égaler la vitesse et la précision d’un clavier, même si la miniaturisation des composants et la faible consommation de la tête optique du VPen peuvent permettre de l’intégrer à un stylet pour ordinateur de poche ou à un stylo à encre.
La technologie développée par OTM promet d’offrir un instrument d’écriture numérique à bas prix, donc accessible au marché de masse. Il sera sans doute commercialisé à Noel 2002

Add Comment

Translate »