Cresson (vers 1550)

cresson

Cette salade qui croît très vite (d’où son nom de « cresson ») a toujours poussé dans les fossés et au bord des ruisseaux des pays humides. Mais ce n’est qu’au milieu du XVIe siècle qu’un Allemand, Nicholas Messinger, mit au point, à Erfurt, les premières cultures de cresson. Les cressonnières allaient rester pendant plusieurs siècles une spécialité des pays allemands. En 1811, un maraîcher de Saint Léonard, près de Senlis, M. Cardon, fit venir des ouvriers agricoles prussiens, rompus aux techniques nouvelles des cressonnières artificielles en eau courante, pour installer les premières cultures de cresson dans notre pays.
Aujourd’hui , curieusement, les quelque 700 cressiculteurs français sont, avec nos voisins britanniques, les seuls professionnels qui comptent à travers le monde pour ce genre bien particulier de culture.

Translate »