Pomme de terre (XVIe siècle)

pomme_de _terre_720

Cultivée depuis plus de 2 000 ans sur les Hauts Plateaux andins, la pomme de terre fut amenée en Espagne par les jésuites ou, peut-être, par le conquistador Pizzaro. Dénommée « petite truffe », elle commence à s’implanter fort timidement dans quelques régions de France (Lyonnais, Lorraine, Bourgogne) vers la fin du XVIe siècle. Interdite par la Faculté en 1630, sous prétexte qu’elle pouvait donner la peste, la pomme de terre va disparaître complètement de notre pays pendant plus d’un siècle avant d’être réhabilitée par Antoine Parmentier.

« A la fleur de pomme de terre »

Un bouquet de fleurs de ce légume offert à Louis XVI et Marie-Antoinette aidera à la promotion. La mode va s’en mêler : coiffures des dames, soieries, papiers peints, faïences, tissus d’ameublement vont être « à la fleur de pomme de terre ». La « Parmentière », qui fut de longues années l’appellation de la pomme de terre, gagnera définitivement le cœur des Français au cours de la première moitié du XIXe siècle.

Translate »