Quinine (1820)

quinine

Ce sont les Indiens du Pérou qui, au XVIIe siècle, ont confié le secret de l’ »écorce sacrée », le quinquina, aux missionnaires jésuites. En 1630, Don Lopez en rapporte le secret en Europe. En 1820, les pharmaciens français Joseph Pelletier et Joseph Bienaimé Caventou isolèrent l’alcaloïde contenu dans l’écorce du quinquina : la quinine. Sa synthèse partielle fut réalisée en 1931 par Rabe, mais ce n’est qu’en 1944 que Doerning réussit la synthèse totale. Elle sert dans le traitement du paludisme, et pour les états grippaux.

Translate »