Toilettes publiques pour chiens

toilette_public_chien

Un vrai « petit coin » pour les chiens… Fallait y penser. Un architecte-paysagiste du nord de la France a inventé un crottoir canin mécanique, sorte de toilettes publiques pour chiens dont il a préparé un prototype à Sars-Poteries. Il s’agit d’une plate-forme d’un mètre carré, articulée et auto-nettoyée, qui reçoit les déjections canines et permet de les recycler. « Aujourd’hui, on sait marcher sur la Lune, mais on glisse encore sur les crottes de chiens », lance Pierre Blanckaert, qui a investi 3.000 euros et 2.000 heures de travail sur cette nouvelles création avant de la faire breveter.
Il s’agit d’un caillebotis constitué de sept éléments rotatifs à trois faces plates chacun. Après que le chien s’est soulagé, son maître actionne une manette qui, grâce à un système de courroies et d’engrenages, entraîne la rotation des sept planches. Cela place le plancher en position ouverte, laissant tomber les crottes entre les lattes. Ensuite, le maître relâche la manette et le plancher se referme.
L’opération permet de replacer en surface du caillebotis les lattes propres, tandis que les faces souillées se retrouvent à l’intérieur du système pour y être nettoyées par des jets bactéricides. Les eaux usées partent à l’égout, l’intérieur du crottoir étant raccordé au réseau d’assainissement.
Quant aux déjections, elles font l’objet d’un ramassage (le crottoir pouvant en contenir 20 kilos) en vue d’un recyclage en engrais. Pierre Blanckaert a perfectionné son système en plaçant un revêtement plastique sur les lattes du caillebotis pour éviter la corrosion du métal et le risque de brûlure des pattes quand le soleil frappe le crottoir.
L’inventeur a déjà démarché une vingtaine de communes. Les services de la ville de Paris pourrait être intéressés par ce crottoir. Il faut dire que la capitale dépense près de deux millions d’euros par an pour se débarrasser des excréments de quelque 200.000 chiens, avec notamment ses fameuses moto-crottes.
Le coût de ces toilettes pour chien est estimé à au moins 4.000 euros. Selon l’inventeur, chaque exemplaire satisfait les besoins de 80 chiens, ce qui donne un rapport de 35 euros par chien et par an. Reste que la réussite du crottoir repose sur le dressage des canidés et le civisme de leurs maîtres, outre la menace des contraventions.

Plus d’infos :

toilette publique pour chien
Blanckaert Pierre
1 rue Jean Imbert 59216 SARS POTERIES
03 27 57 95 92
03 27 60 51 16

Translate »